boutonnière


boutonnière

boutonnière [ butɔnjɛr ] n. f.
• 1596; de bouton
1Petite fente faite à un vêtement pour y passer un bouton. Bouton et boutonnière. aussi bride. Boutonnière brodée, passepoilée. Patte à boutonnière. Point de boutonnière.
Absolt La boutonnière du revers de veste. Porter une fleur, une décoration à la boutonnière.
2(XVIIIe) Chir. Incision longue et étroite, pratiquée dans la paroi d'un organe ou d'une cavité pathologique. « On lui fit une très belle boutonnière et on lui glissa dans la vessie une sonde spéciale » (Duhamel).
3(v. 1953) Géol. Bombement aplani et entaillé par l'érosion. La boutonnière du pays de Bray.

boutonnière nom féminin Petite fente pratiquée dans un tissu ou ménagée dans un tricot pour laisser passer un bouton. Fente au revers de la veste : Avoir une fleur à la boutonnière. Populaire. Blessure au couteau. Petite incision des tissus mous. Dépression résultant de l'évidement par l'érosion de la partie axiale d'un bombement anticlinal. ● boutonnière (synonymes) nom féminin Dépression résultant de l'évidement par l'érosion de la partie axiale...
Synonymes :
boutonnier, boutonnière nom Personne qui fabrique des boutons.

boutonnière
n. f.
d1./d Petite fente pratiquée dans un vêtement, souvent bordée d'un point spécial (point de boutonnière), dans laquelle on passe le bouton.
d2./d CHIR Incision longue et étroite. Faire une boutonnière pour passer une sonde cannelée.
d3./d GEOMORPH Dépression allongée, creusée par l'érosion dans les terrains tendres occupant l'axe d'un bombement anticlinal. La boutonnière du Hodh mauritanien.

⇒BOUTONNIÈRE, subst. fém.
A.— Petite fente faite en certaines parties d'un vêtement et dans laquelle on passe un bouton. Point de boutonnière; boutonnière passepoilée :
1. En ce moment, Fil-de-Soie, en négligé comme les grands acteurs qui ne soignent leur mise qu'au théâtre, portait une espèce de veste de chasse où manquaient les boutons, et dont les boutonnières dégarnies laissaient voir le blanc de la doublure...
BALZAC, Splendeurs et misères des courtisanes, 1847, p. 536.
SYNT. Faire une boutonnière; avoir, mettre une fleur à sa boutonnière; porter une décoration à la boutonnière.
Rem. Mét. 1955 et ROB. Suppl. 1970 attestent le subst. boutonniériste pour désigner l'ouvrier, l'ouvrière qui fait les boutonnières à la main ou à la machine.
P. métaph. :
2. Il voyait de profil le visage de Rachel penché vers les photos, un visage assagi, où les cils, abaissés sur la joue, bordaient d'un trait de gomme-gutte la boutonnière mince de l'œil.
R. MARTIN DU GARD, Les Thibault, La Belle saison, 1923, p. 977.
P. méton. Fleur naturelle ou artificielle que l'on porte sur le revers d'un veston ou d'une veste. La boutonnière en muguet artificiel (COLETTE, L'Envers du music-hall, 1913, p. 63).
B.— P. anal.
1. CHIR. ,,Petite incision pratiquée dans la paroi d'une cavité naturelle ou pathologique`` (Méd. Biol. t. 1 1970) :
3. Soudain je sursaute, ça m'arrache un cri de douleur, car la boutonnière que j'ai dans le dos rend ces mouvements expansifs tout à fait contre-indiqués.
SAN ANTONIO, J'ai bien l'honneur de vous buter, Paris, Fleuve noir, 1971, p. 201.
2. [Dans divers autres domaines, par fantaisie individuelle plutôt que par usage bien établi; p. ex. : entaille faite à l'arme blanche] Ce joli poignard qui avait déjà pratiqué quelques boutonnières (PONSON DU TERRAIL, Rocambole, t. 5, Les Exploits de Rocambole, 1859, p. 459).
Dépression due à l'érosion au sommet d'un anticlinal. De véritables boutonnières ouvertes dans le schiste (J.-N. HATON DE LA GOUPILLIÈRE, Cours d'exploitation des mines, 1905, p. 469).
PRONONC. ET ORTH. :[]. FÉR. Crit. t. 1 1787 propose la graph. boutonière avec un seul n.
ÉTYMOL. ET HIST. — 1. 1353 botennire « garniture faite de boutons » (HEMRICOURT, Miroir des nobles de la Hasbaye, 158, 26 dans GDF. Compl.); 1596 « fente faite à un vêtement pour y passer un bouton » (HULSIUS, Dict. françois-alemand); 2. 1751 chir. (Encyclop. t. 2).
Dér. de bouton; suff. -ière.
STAT. — Fréq. abs. littér. :328. Fréq. rel. littér. : XIXe s. : a) 299, b) 563; XXe s. : a) 671, b) 433.

boutonnière [butɔnjɛʀ] n. f.
ÉTYM. 1596; botennire « garniture faite de boutons », 1353; de bouton.
1 Petite fente faite à un vêtement pour y passer un bouton. Bride, œillet. || Border, ourler, brider, passepoiler une boutonnière. || Patte à boutonnière. || Galon entourant une boutonnière. Brandebourg. || Boutonnière fermée, qui n'est que figurée sur le vêtement.
Absolt. || Boutonnière : la boutonnière du revers de veste. || Avoir une fleur, un œillet, une décoration, un ruban, une rosette à la boutonnière.
1 Il distribua (…) une petite croix faite d'un bout de ruban (…) et les invités (…) durent garder ce signe pour en orner (…) leur boutonnière (…)
G. Sand, la Mare au diable, Appendice I, p. 144.
1.1 (…) un vieux monsieur dont je venais de faire la connaissance et auquel je crus pouvoir offrir la rose qu'il admirait à ma boutonnière (…)
Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs, Folio, p. 532.
Cout. || Point de boutonnière.
Fleur portée sur un corsage ou au revers d'une veste, à la boutonnière.
1.2 Je regardais M. de Charlus. La houppette de ses cheveux gris, son œil dont le sourcil était relevé par le monocle et qui souriait, sa boutonnière en fleurs rouges, formaient comme les trois sommets mobiles d'un triangle convulsif et frappant.
Proust, le Côté de Guermantes, Folio, t. I, p. 323-324.
2 (XVIIIe). Incision longue et étroite. Fam. || Faire une boutonnière à quelqu'un avec un poignard.
Spécialt. Chir. Incision pratiquée dans la peau pour atteindre un organe, dans la paroi d'une cavité, d'un organe.
2 On lui fit une très belle boutonnière et on lui glissa dans la vessie une sonde spéciale.
G. Duhamel, Cri des profondeurs, XI, p. 214.
tableau Lexique de la chirurgie.
Fig. Fente.
3 (…) les cils (…) bordaient (…) la boutonnière mince de l'œil.
Martin du Gard, les Thibault, t. III, p. 21.
3 (V. 1953). Géol. Dépression résultant de l'évidement d'un bombement anticlinal dont la voûte a été entaillée et aplanie par l'érosion. || La boutonnière du pays de Bray.
DÉR. Boutonniériste.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Boutonnière — ist der Begriff für die Einsteckblume im Knopfloch; siehe Boutonniere (Blume) den äußeren Harnröhrenschnitt; siehe Boutonniere (Medizin) …   Deutsch Wikipedia

  • Boutonniere — Boutonnière ist der Begriff für die Einsteckblume im Knopfloch; siehe Boutonniere (Blume) den äußeren Harnröhrenschnitt; siehe Boutonniere (Medizin) Diese Seite ist eine Begriffsklärung zur Unterscheidung mehrerer mit demselben Wor …   Deutsch Wikipedia

  • Boutonniere — Boutonnière Une boutonnière est une dépression creusée, par érosion, dans l axe de l anticlinal. La boutonnière du Boulonnais en est un exemple connu. Ce document provient de « Boutonni%C3%A8re ». Catégories : Géomorphologie structurale | Érosion …   Wikipédia en Français

  • boutonniere — or boutonnière [bo͞o΄tə nir′, bo͞otən yer′] n. [Fr boutonnière, a buttonhole] a flower or flowers worn in a buttonhole, as of a lapel …   English World dictionary

  • boutonnière — BOUTONNIÈRE. s. f. Petite taillade faite dans un habit pour y passer les boutons, et bordée d or, de soie ou de fil. Faire une boutonnière. Recouvrir de soie les boutonnières d un habit …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • boutonniere — 1877, from Fr. boutonnière, from bouton (see BUTTON (Cf. button)) …   Etymology dictionary

  • boutonniere — Boutonniere. s. f. Petite taillade faite dans un habit pour y passer les boutons. Faire une boutonniere. recouvrir les boutonnieres de soye …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Boutonniere — Bou ton ni[ e]re , n. [F., buttonhole.] A bouquet worn in a buttonhole. [1913 Webster] || …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Boutonnière — (franz., spr. butŏnjǟr , »Knopfloch«), s. Knopflochoperation …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Boutonnière — (frz., spr. butonnĭähr), Knopflochoperation, Durchtrennung der verengten Harnröhre bei Harnverhaltung durch einen Schnitt …   Kleines Konversations-Lexikon